Saturday, July 18, 2009

San Fermines Jour 5 - Corrida !!!

Nous avons eu la chance d'assister à une corrida, ce que je voulais faire au moins une fois pour le côté culturel. C'est incroyable ! Un théatre coloré et excitant. Les spectateurs sont soit du côté soleil, où c'est la grande fête et on a peu de chances de rester propre et sec, soit du côté sombre où c'est un peu plus civilisé.

Le côté théatral de la chose est fabuleux. Les taureaux qui ont courru le matin y passeront tous, soit 5, les plus dangereux avec les meilleurs torreros.




The picadors are on well protected horses (that sometimes get hurt). When the bull charges the horse, the picador puts a blade in his back, and insists greatly on it, in order to make the bull bleed and tire him before the toreador comes into play. The more inexperienced the toredaor is, the more the picadores will hurt the bull before, and get ouuuuuuhed.



Thursday, July 16, 2009

San Fermines Jour 4 - un mort.

C'est le 15ème depuis 1924, le dernier avant celui-ci étant en 2003.
27 ans, de Madrid. Cou de corne dans le cou, aorte ouverte.

Evidemment, cela relance la polemique sur la fiesta, mais c'est une tradition de plusieurs siècles. Je ne crois pas que l'annuler est la solution. C'est très culturel. Et finalement chacun decide de prendre part ou non. De ce que j'ai vu à la télé, c'est très violent !

San Fermines Jour 2 - Musica !

video video

Tuesday, July 7, 2009

San Fermines Jour 2

Le mardi est le premier jour de course de taureaux et corridas.

Les rues sont degeulasses de la fiesta toute la nuit, mais les camions de nettoyages sont actifs àa remettre tout ca en ordre pour les 24 heures à venir. C'est bien organisé.

A 7 heures les taureaux sont placés dans le coral dans la vieille ville. Les coureurs, qui vont courrir devant les taureaux (min 18 ans et sobre est à peu près la seule règle), sont lâchés à _h exactemenet le matin. 2 min plus tard on lâche les teaureaux. Le parcours traverse la vieille ville pour finir dans l'arène.

On y est allé un peu tard et on a pas pu avoir de bonne place pour voir. Andrea sur mes épaules a pu voir un peu les taureaux passer, et c'était sans incident. On va voir ensuite si on peut voir une corrida cette aps-midi.


Les rues pleines au petit matin pour assister au premier lâcher de taureaux :


Certains profitent de leurs balcons bien situés :


La mascotte de la fiesta, le teaureau bleu. Remarquez la belle paire de roubignolles qu'il trimballe, ce qui ne manque pas de créer une certaine jalousie.


Une portion du trajet des courreurs et des taureaux avant l'arène :

Monday, July 6, 2009

San Fermines Jour 1 !!!

Lundi 6 juillet, plaza del castillo, Pamplona.

Oskar nous invite à se joindre à lui et ses amis, que je commence à connaître, pour découvrir l'ouverture de la Fiesta de San Fermines, qui durera toute la semaine, avec course des taureaux et corrida à partir de mardi.

A 10 heures, petit brunch bien lourd (oeufs, jambon, frites, etc) et le premier gin tonique d'une longue suite...

Peu avant midi on se dirige vers Plaza del Castillo, pour entendre l'ouverture de la cérémonie par le maire. Tout le monde est habillé de blanc impec, d'une sorte d'écharpe rouge autour de la taille, et d'un foulard qui our le moment ne se porte qu'au poignet ou se cache dans la poche.

Comme midi approche, la foule s'excite et commence à crier et chanter !


Tout en blanc, foulard au poignet :




Les balcons sont égalements tassés de gens. Partout où on regarde les gens sont habillés pareils.


A midi pile, on crie Viva San Fermin ! et la même chose en basque Gora San Fermin ! et alors là les gens explosent ! Du champagne et du vin partout, ca saute dans tous les sens ! Une folie !

Les foulard sont alors attachés autour du cou, où ils resteront pour le reste de la semaine :


La rue de derrière chez moi depuis le balcon :



On y retrouve les enfants et toute la famille :


2 vidéos de fiesta, Andrea et moi, et vue de la fête depuis mon balcon :


video



video

North Coast with Andrea

Andrea est avec moi pour visiter la côte nord entre Bilbao et Pampelune. Pour commencer, le fabuleux recoin caché de San Juan de Gaztelugatxe :




Point de restaurant au sommet, juste une vieille église, et une belle vue sur l'océan :


Port de pêcheur de Bermeo :


VTT en montagne, deuxième

Je repars faire un tour de VTT dans les montagnes au nord de Pampelune, et découvre un village typique bien sympathique.




Puente la Reina

Petit village à 20 minutes au sud ouest de Pamplona, Puente la Reina est connu comme son nom l'indique pour son vieux pont, construit au XIème siècle uniquement pour faciliter le passage de pèlerins sur le chemin de Compostelle.